domenica 20 settembre 2015

Stanley Hoffmann americano esperto della Francia



Le Monde
16 settembre 2015

 L’intellectuel franco-américain et historien de renommée internationale Stanley Hoffmann, grand spécialiste de la France, est mort à l’âge de 86 ans, selon l’université de Harvard où il a enseigné pendant plus de 50 ans. Stanley Hoffmann est décédé samedi soir d’une longue maladie à Cambridge, Massachusetts, où il résidait




Disciple de Raymond Aron, M. Hoffmann aura consacré sa vie d’universitaire à étudier les relations internationales et la politique étrangère. Grand spécialiste de la civilisation française et des études européennes, Stanley Hoffmann a profondément marqué l’étude des relations transatlantiques. Fort de son sourire légendaire, il aura transmis à des milliers d’étudiants son savoir et son appréciation de l’histoire européenne d’après-guerre.
Auteur d’une vingtaine d’ouvrages et orateur insatiable, Stanley Hoffmann était considéré comme le spécialiste de référence aux Etats-Unis sur la France et l’histoire européenne. Il avait créé en 1969 la chaire du « centre des études européennes » au sein de la prestigieuse université américaine. Il a présidé le centre jusqu’en 1995.
Né à Vienne (Autriche) en 1928, d’un parent juif, il a passé une large partie de son enfance en France et étudié à Sciences po à Paris. Ayant ensuite émigré aux Etats-Unis, il a enseigné pendant plus de 50 ans à l’université de Harvard où il était apprécié pour sa courtoisie et sa finesse d’esprit. Parfaitement francophile et francophone, il disait admirer Charles de Gaulle. Il a laissé une empreinte indélébile sur l’étude de la civilisation française aux Etats-Unis. Il laisse derrière lui son épouse Inge Schneier Hoffmann.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/09/16/mort-du-politologue-americain-stanley-hoffmann_4758758_3382.html#y7qRjI4dJGqL2COr.99
 
 http://www.washingtonpost.com/blogs/monkey-cage/wp/2015/09/15/stanley-hoffmann-has-died-he-changed-how-america-thinks-about-france-and-europe/
 
 http://harvardmagazine.com/2007/07/le-professeur.html